Andela rassemble 24 millions de dollars sous la houlette de la Chan Zuckerberg Initiative afin de mobiliser les plus grands talents de l’ingénierie en Afrique

NEW YORK, 16 juin 2016 /PRNewswire/ — Andela, société qui recrute les développeurs les plus talentueux de logiciels en Afrique et les incorpore dans des organisations d’ingénierie dans le monde entier, annonce aujourd’hui 24 millions de dollars dans un financement de Série B. La Chan Zuckerberg Initiative (Initiative Chan Zuckerberg) dirige ces négociations qui marquent son premier investissement majeur à ce jour ; elle est rejointe par GV, nouvel investisseur (précédemment Google Ventures) et des investisseurs existants parmi lesquels Spark Capital, Omidyar Network, Learn Capital et CRE Venture, basée en Afrique.

Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20160615/380066LOGO

Fondée par des entrepreneurs chevronnés d’Amérique du Nord et d’Afrique, Andela s’est étendue pour devenir l’un des mouvements de technologie les plus visibles sur le continent africain en comblant le vide entre développeurs qualifiés de logiciels et les sociétés qui en ont besoin. Les développeurs d’Andela travaillent à l’heure actuelle avec un certain nombre d’organisations d’ingénierie à forte croissance, allant de startups comme 6Sense et The Muse appuyées par des entreprises jusqu’à des leaders de l’industrie comme Google et Microsoft.

« Nous vivons dans un monde où le talent est uniformément réparti, mais pas l’opportunité. La mission d’Andela est de combler ce vide, » dit Mark Zuckerberg. « Les sociétés ont accès à d’excellents développeurs et les développeurs en Afrique ont l’occasion de mettre à profit leurs compétences et de soutenir leurs communautés. Nous croyons Priscilla et moi en un appui à des modèles novateurs d’apprentissage où qu’ils se trouvent autour de la planète, et ce que fait Andela est particulièrement étonnant. »

Au cours des deux dernières années, Andela a reçu plus de 40 000 demandes et elle a accepté les meilleurs 7 pour cent. Une fois admis, les développeurs sont affectés aux installations d’Andela à Lagos ou à Nairobi et ils y passent six mois à se spécialiser dans une pile de technologies spécifique et réaliser des projets en source libre pour pouvoir être en contact avec la communauté internationale de développeurs. Andela ensuite associe chaque développeur à l’une de ses sociétés partenaires approuvées en tant que membre à temps plein d’une équipe distribuée.

« Identifier et se garantir des talents techniques est un point sensible pour les organisations partout dans le monde et c’est un problème qu’Andela affronte en comblant le fossé entre les développeurs les plus prometteurs en Afrique et les sociétés qui en ont besoin, » commente Jeremy Johnson, cofondateur et directeur-général d’Andela. « En considérant l’envergure des développeurs chez Andela et l’acceptation croissante des équipes distribuées, nous assistons depuis l’an dernier à une croissance exponentielle et nous nous attendons à ce que ce rythme se maintienne. »

Andela se servira de ce capital pour alimenter sa croissance sur le continent africain et apporter à ses partenaires mondiaux un plus grand accès à un talent technique inexploité. Avec près de 200 ingénieurs actuellement employés dans ses bureaux du Nigéria et du Kenya, Andela prévoit d’annoncer un troisième pays africain d’ici fin 2016.

À propos d’Andela
Andela repose sur une vérité simple : si l’intelligence est uniformément répartie autour du monde, l’opportunité ne l’est pas. Avec des bureaux à New York City, San Francisco, Lagos et Nairobi, Andela recrute les plus grands talents parmi les développeurs de logiciels sur le continent africain et les incorpore dans des organisations d’ingénierie en tant que membres à temps plein d’équipes distribuées.

À propos de la Chan Zuckerberg Initiative
La Chan Zuckerberg Initiative (CZI, Initiative Chan Zuckerber) a été lancée par Mark Zuckerberg et Priscilla Chan pour la progression de l’humanité et la promotion de l’égalité. Afin d’appuyer sa mission, la CZI finance des organisations à but non lucratif, réalise des investissements privés et participe à des débats politiques dans le but de construire un monde meilleur pour les générations futures.